Création 2023-2024

Résumé de la pièce

Une pièce, éclairée par les va-et-vient de la lumière du jour et de la nuit. Un lit où s’éparpillent les livres et les carnets noircis. Une jeune femme, Alice, dedans. Parfois couchée comme morte. D’autre fois sortant d’elle-même pour arpenter la pièce. Dans un coin, un musicien dialogue avec son souffle. Certains liens muets se tissent entre elle et sa voisine, Rachel, qu’elle observe danser par la fenêtre. Rachel tombe gravement malade alors qu’Alice est convalescente. Alice l’accompagne jusqu’à la mort, et les souvenirs de Rachel reviennent la hanter. Des fantômes de la chute du mur rejouent une histoire, anodine et tragique. Rachel, danseuse, et Patrick, poète, surgissent et se racontent, à Berlin dans les années 90, habités par des passés qui ne passent pas et la fin programmée d’une histoire qui se répète toujours.

De ces deux amoureux, l’un suicidé, l’autre abattue par la maladie, il reste un grand enfant, Solal, ancien champion de MMA qui tente de se reconvertir dans la musique. Au fait de la mort de sa mère, il rencontre Alice. Une histoire d’amour désespérée se rejoue, cette fois à l’heure du premier déconfinement.

Tout au long de la pièce, une obsession se déploie, tentaculaire : il faut sortir. S’en sortir ? En sortir ? Quitter ? Par où ? Pour recommencer quoi ? Sortir est la double porte de l’appel à la vie et de l’attraction vers la mort. La musique pour combattre un virus, le poème pour passer les portes, les corps pour arrêter le temps, et toujours aucune réponse pour l’avenir. Un monde d’après, comme ils disent, un lendemain qui déchante. Le monde recule à se nommer, peine à se regarder en face, et devant lui, la solitude intime de l’adieu à la vie, ou à l’amour.

Texte et mise en scène Diane Chavelet
Regard extérieur
Hakim Bah
Interprétation
Marie Mahé et Hélène Polsky (en cours)
Musique
Sylvain Le Formica